Arts-Scène Diffusion

Ensemble Contraste

MUSIQUE DE CHAMBRE

Septembre 2021, Saint-Brieuc Maville

Entre l’Ensemble Contraste et Rosemary Standley, il ne pouvait qu’être question d’amour. Et Schubert, grand romantique, est un parfait point de rendez-vous pour ces virtuoses touche-à-tout. Provocateur de surprises depuis vingt ans, l’Ensemble Contraste cultive une musique savante accessible. Lire l'article

Alain Lompech, Bachtrack.com, juillet 2021

En parlant de miracle, comment ne pas sortir enchanté, ravi, léger comme une plume après le concert donné par la chanteuse Rosemary Standley et l'Ensemble Contraste d'Arnaud Thorette et le pianiste Jonathan Farjot (...)
Ce bric à brac sonore se révèle être merveilleusement poétique et soutient magnifiquement la chanteuse en tissant avec elle dans la diversité incroyable des textures instrumentales des échanges émouvants, parfois amusants, souvent étonnants et toujours convaincants. Lire l'article complet

A.C., Le journal du dimanche, janvier 2021

(...) l'orchestration délicate voulue par Johan Farjot et Arnaud Thorette enveloppe l'auditeur de couleurs et de tonalités chatoyantes. Elles sont toujours amenées en douceur, mais jamais sans audaces (...) c'est la musique qui, ici, contient tout l'amour du monde.

A.A., Le coin-coin des variétés, décembre 2020

Revisiter certains des plus beaux lieder de Schubert, dont ceux du "Winterreise" ("Le Voyage d'hiver), en les infléchissant vers le jazz, la pop, le folk et en osant aussi des élans flamenco, la démarche était risquée. Mais Johan Farjot, qui dirige au piano l'ensemble Contraste, à partir du rythme organique des lieder, réussit des arrangements subtils pour des instruments inhabituels dans ce répertoire hautement romantique : guitare, percussions, contrebasse.

Jean-Pierre Rousseau, Forumopera, décembre 2020

(…) Doit-on encore louer les mérites de l'Ensemble Contraste qui fête ses 20 ans ? Une joyeuse bande de copains, qui évolue au fil des projets, suscite propositions et créations, avec pour seul critère l'excellence : ici l'alto très sollicité d'Arnaud Thorette rejoint la guitare si poétique de Kevin Seddiki, autour du maître d'œuvre, pianiste, chef, arrangeur Johan Farjot. Laure Sanchez à la contrebasse, Jean-Luc di Fraja aux percussions, Antoine Pierlot au violoncelle et Airelle Besson à la trompette enrichissent l'écrin sonore de Mmes Standley et Piau.

Un disque à ranger au rayon Standley plus que Schubert, mais un disque qui dit qu’on peut aimer Schubert de multiples façons. Lire l'article complet

Jean-Luc Clairet, ResMusica, décembre 2020

Rosemary Standley possède un timbre unique, d’un grain presque anachronique, tout de mélancolie voilée : une manière de troubadour de notre temps. Une présence magnétique aussi, que les seuls concerts permettent d’appréhender, ainsi que nous avons pu nous en rendre compte juste avant que la crise sanitaire n’interrompe la série de concerts prévue pour accompagner la parution de ce Schubert in love, audacieuse revisitation du génie éponyme. Si l’on regrette l’absence de l’irrésistible adaptation, en concert, de An Sylvia, les 15 numéros restants invitent quelques hôtes de luxe en la personne d’Airelle Besson (dont la trompette sur-mélancolise Ständchen) et celle de la radieuse Sandrine Piau avec laquelle Rosemary Standley, complice et joueuse, n’hésite pas à dialoguer.

(…) Au cœur de l’Abbaye de Noirlac, la prise de son convoque un piano fluide, un violon ardent, une contrebasse aux ponctuations profondes, une guitare enchanteresse, des percussions imaginatives : un instrumentarium aussi inattendu que convaincant, même dans la part d’improvisation qui lui est laissée, avec ses accents folk, jazzy, flamenco. L’Ensemble Contraste montre aussi qu’il peut jouer Schubert « dans son écrin » sur quelques oasis instrumentaux (une Arpeggione, un Impromptu, un Ave Maria, un Moment Musical, une courte improvisation aux confins de la musique spectrale sur l’Inachevée) mais sait s’en affranchir avec talent, comme au moment subit de cette marche irrésistible au cœur de Gute Nacht.(…) Rosemary Standley offre à Schubert une proximité accrue. Lire l'article complet

Max Dozolme - Classica, Novembre 2020

La déclaration d'amour d'une chanteuse folk à un compositeur amoureux des musiques populaires. A travers la voix fumée de Rosemary Standley, chanteuse du groupe Moriarty, et les arrangements de Johan Farjot, l'objectif de " Schubert in Love" semble être de montrer à quel point l'écriture épurée du Viennois permet des enrichissements de timbres et une grande liberté vocale.(...) Le véritable interêt de ce disque réside dans les libertés vocales de Rosemary Standley et dans la redécouverte de la partie de piano, étendue pour alto, violoncelle, contrebasse, guitare, percussion et ... piano!

 

Beate Stender - RbbKultuur, Novembre 2020

Dabei springt Farjot in seinen Arrangements sehr gekonnt zwischen Klassik, Jazz und Weltmusik hin und her. An manchen Stellen lässt er sogar Kurt Weill aufblitzen. Er wolle Schubert "als Pop-Komponist" zeigen, so Farjot. Denn die Intimität, die seine Musik ausmacht, ist im Prinzip genau dieselbe Intimität, mit der auch Singer-Songwriter arbeiten. (…) "Schubert in Love" ist eine charmante, verspielte und eigenwillige Interpretation, die zeigt, dass man Schuberts Lieder auch ganz anders angehen kann. Hier geht es nicht um hoch entwickelten Kunstgesang, sondern um das Spiel mit verschiedenen Sounds und Stimmungen. Dazu singt Rosemary Standley überzeugend klar – und beweist, dass man auch als Folksängerin Schubert auf den Grund gehen kann. Lire l'article complet

Radio Ici Musique Classique, Octobre 2020

La chanteuse franco-américaine choisit une interprétation qui oscille du classique au jazz, en passant par le folk. Elle est accompagnée par l’Ensemble Contraste. Les arrangements modernes de Johan Farjot permettent d’apprécier l’immense talent de mélodiste du compositeur allemand. Laissez-vous séduire par Schubert in Love.

Bruno Guermonprez - Figaro Magazine, Octobre 2020

« Les têtes pensantes de l’Ensemble Contraste  ont apporté à la chanteuse franco-américaine un magnifique écrin et un casting idéal pour servir au mieux et relire de manière vraiment originale, mais sans trahison, un répertoire d’airain. » (…)  « On envie ceux qui découvriront un nouveau monde grâce à cet album véritablement enchanteur. »

ACTUALITÉ

Offenbach Colorature

L'ensemble Contraste retrouve la soprano Jodie Devos ce 25 septembre sur la scène du Palais des Beaux-Arts de Charleroi dans…

Lire la suite

L'ensemble Contraste retrouve la soprano Jodie Devos ce 25 septembre sur la scène du Palais des Beaux-Arts de Charleroi dans le cadre de l'ouverture du festival de Wallonie Hainaut avec leur programme Offenbach Colorature: https://arts-scene.be/fr/asd-artistes-programmes-Ensemble-Contraste-754


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
X Concert exceptionnel Arts-Scène

Concert exceptionnel

ARTS/SCÈNE EN FUSION

Les artistes d’Arts/Scène Diffusion vous convient à un concert insolite et hautement symbolique autour de Marie-Lou Kazmierczak, leur agent à qui ils souhaitent témoigner soutien et reconnaissance après cette année chaotique. Ainsi, c’est tous réunis (ou presque!) et en musique qu’ils célèbrent ce retour à la vie à l’occasion d’un concert festif et haut en couleur.

21 NOV. 11h00

SALLE CORTOT

78 rue Cardinet - 75017 Paris

CLAIRE-MARIE LE GUAY - EMMANUELLE BERTRAND - DEBORAH NEMTANU - SARAH NEMTANU - FRANÇOIS SALQUE - NICOLAS SIMON - PASCAL MORAGUÈS - FANNY AZZURO - GUILLAUME COPPOLA - LUCILE RICHARDOT - JEAN-LUC HO - FRANÇOIS JOUBERT-CAILLET - CANTICUM NOVUM - THE CURIOUS BARDS - LOCO CELLO - TRIO SR9 - TRIO TALWEG - TRIO ZADIG - QUATUOR ARDEO - QUATUOR AKILONE - QUATUOR ALFAMA

avec la complicité de
Pascal Amoyel, Vincent Peirani, La Symphonie de Poche, Quatuor A’dam, L’Achéron, Il Festino, Les Tromano, Les Chanteurs d’Oiseaux, Ensemble Artifices, Ensemble Contraste, Les Lunaisiens…