Arts-Scène Diffusion

Ensemble Irini

ENSEMBLE VOCAL POLYMORPHE

Printemps Sacré

Le « Ver Sacrum » ( Printemps Sacré ) est une tradition italique antique et singulière remontant au VIIe siècle avant Jésus-Christ. Ce rituel consacré à la fois au Printemps et au dieu Mars parle de désespoir, de transformations, d’exil, de résilience et de renaissance. Il symbolise la séparation primordiale qui fonde l’essence même de la vie jusqu’au niveau cellulaire. Le « Ver Sacrum » c’est la naissance à travers la séparation, la mort symbolique à travers la fracture qui permet le renouveau de la vie, le Printemps après la longue nuit.
Cette dialectique entre fracture et naissance qui résonne profondément avec les bouleversements actuels, s’incarne dans la musique exceptionnelle du compositeur Heinrich Isaac, génie de la Renaissance italo-flamande, comme dans les chants liturgiques de Géorgie. Un homme et un pays, marqués à l’aube du XVIe siècle par l’exil, par la séparation, par la chute de leur monde, qui ont célébré la vie comme une union transcendantale entre l’Homme, la Nature et le Ciel. L’arc de la vie humaine s’y tend, entre Eros et Thanatos, du Cantique des Cantiques aux chants de deuil du Carême orthodoxe ou du tombeau de Laurent de Médicis.
Avec Printemps Sacré , son 3e opus en octuor vocal mixte, l’Ensemble Irini continue son exploration du répertoire sacré a cappella entre Orient orthodoxe et Occident catholique, mettant en lumière l’étrange proximité musicale entre les motets sacrés d’Isaac et les chants liturgiques de Géorgie.

Septembre 2021

Dossiers

Printemps Sacré
Printemps Sacré

ACTUALITÉ

O-Sidera

L'ensemble Irini est en résidence cette semaine dans le cadre de la saison du festival de Chaillol autour de son…

Lire la suite

L'ensemble Irini est en résidence cette semaine dans le cadre de la saison du festival de Chaillol autour de son programme O-Sidera: présentation du programme & extrait video.


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.