Arts-Scène Diffusion

Jean-Luc Ho

CLAVECIN & ORGUE

Henry Purcell, Songs, airs d'opéras et airs sacrés

L'oeuvre d'orgue

Avec :
Lucile Richardot mezzo-soprano 

 

Ouverture (Dido & Aeneas, 1689) 
Lamentation de Didon, « Ah, Belinda, I am press'd »*

Strike the viola (Ode Come, ye Sons of Art, 1694)*
Ground in D 
If music be the food of love* (Gentleman’s Journal, 1° version, 1692)
Verse in F
Music for a while* (Orpheus Britannicus, vol. II, pour la tragédie Oedipus, 1692 ?)

Volontary for double organ
A new irish Tune
Sweeter than roses* (Orpheus Britannicus, vol. I, pour la tragédie Pausanias, 1695)
Volontary in G
Since from my dear Astrea’s sight* (semi-opéra Dioclesian, 1690)
Mort de Didon, « Thy hand, Belinda… When I am laid »*

Volontary in C
The airy violin (Ode on St Cecilia's day, 1692)*
Sarabande with divisions] in A
In vain the am'rous flute (Ode on St Cecilia's day)*
Volontary on the Old 100th

Ah! how sweet it is to love* (Orpheus Britannicus, vol. I, musique de scène pour Tyrannick Love ; or, the Royal Martyr, 1698)
Secresy's Song « One charming night » (The Fairy Queen, 1692)*
Chacone in G
An Epithalamium « Thrice happy lovers » (Wedding song, from The Fairy Queen)*

Presse

La voix chaude et bien posée de Lucile Richardot, soutenue par un brillant organiste, a séduit les cinq à six cents spectateurs […]

ACTUALITÉ

Riposta versus magiciennes baroques

Jean-Luc Ho retrrouve la Guilde des Mercenaires dans le cadre du festival du périgord noir ce 6 aout pour y…

Lire la suite

Jean-Luc Ho retrrouve la Guilde des Mercenaires dans le cadre du festival du périgord noir ce 6 aout pour y créer leur tout nouveau programme Riposta, avant de rejoindre la Normandie et sa comparse Lucile Richardot pour le plaisir de donner une nouvelle fois leur programme Magiciennes baroques.


Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.